Raquettes à neige à superbesse

Pour cette randonnée raquettes à neige à Superbesse, nous avons pris la direction du Puy de Paillaret.

A 9h, nous chaussons nos raquettes à neige au bord du lac des Hermines. Une première halte, nous permet d’expliquer la formation des tourbières de pente et des espèces végétales que l’on peut y observer : sphaignes, droséra, carex, bouleau, ajonc. Plusieurs pistes de lièvres prouvent que le lieu est visité régulièrement.

En direction du Puy de Paillaret

Nous montons ensuite, en lacets, dans une hêtraie. Nous pouvons observer des tras, ancêtres des burons. Une petite pause à proximité d’un chaos rocheux permet à chacune de reprendre son souffle et de trouver le confort nécessaire pour poursuivre la balade. Comme Météovergne l’annonçait pour les versants sud et sud-est, le ciel se dégage et réchauffe les corps et les esprits. En été, les marmottes, elles aussi aiment à se dorer sur ces rochers, à l’abri des vents dominants.

randonnée raquettes à neige à superbesse

Slalom entre les rochers

Nous empruntons ensuite une combe qui rejoint la croix de Seignavoux. En chemin, nous avalons goulument le pique-nique du VVF Le Montferrand de Superbesse. Le froid et le vent, nous invitent à reprendre rapidement le chemin.

Sortie au niveau de la Croix de Seignavoux

Un grand bol d’air et de vent

Nous atteignons le pied du Puy de Pailleret, point haut de notre randonnée. Après quelques minutes exposées au vent du col, nous dévalons plein sud dans une deuxième combe.

Dans la combe au pied du puy de paillaret

Sur une draille, nous lézardons quelques minutes au soleil avec une vue sur la Geneste, le Cézalier et le Puy de Chavaroux. Minutes bavardes et revivifiantes.

Bain de soleil

panorama puy de Paillaret

Pour boucler cette randonnée en raquettes à neige à Superbesse, nous descendons dans la forêt où nous admirons le spectacle son et lumière de la fonte des glaçons sur les branches des hêtres.

Hêtre glacé

Le cliquetis des glaçons

Dans cette zone de combat, les arbres sont bien tortueux. Plus bas, des empreintes d’écureuils filent d’arbre en arbre. Il est 15h30 et tout le monde savoure le plaisir de retrouver « la civilisation » et ses douches chaudes après cette randonnée raquettes à neige à superbesse.

Taggé , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.