Balade en Auvergne

Dans le cadre des balades accompagnées du PNR du Livradois-Forez, cette balade en Auvergne avait un caractère très hivernal malgré l’absence de neige. Ce sera donc une sortie raquettes à neige sans neige et… sans raquettes ! Pas de quoi décourager les participants !

Paysage de la vallée de l'Ance

Paysage de la vallée de l’Ance

Après quelques vérifications d’usage, la dizaine de participants est correctement chaussée et bien couverte pour affronter les températures inférieures à zéro et un vent glacial. Le départ est donné au niveau du foyer de ski de fond de la  station de ski de Prabouré (63).

La première pause permet d’évoquer dans les grandes lignes la géologie du Forez. La chaîne hercynienne et ses vestiges des Appalaches à l’Oural en passant par l’Auvergne. Concrètement, ici, c’est le granit qui affleure avec ses trois composants principaux :

  • Feldspath (blanc)
  • Mica (noir)
  • Quartz (gris)
Les différents minéraux du granite

Les différents minéraux du granite

Cool ! Finalement, une sortie sans neige ben, ça permet d’observer le sol.

Deuxième pause, nous profitons des connaissances d’un participant, ancien expert forestier de son état, pour dresser une rapide présentation de la hêtraie-sapinière naturelle et des espèces introduites (essentiellement de l’épicéa – Picea abies). Une souche récente nous permet de retracer la vie d’un sapin :

  • Cernes resserrées au démarrage de sa vie (centre de la souche)=> il lutte pour faire sa place
  • Cernes beaucoup plus larges  => il a gagné la bataille face à ses voisins
  • Enfin de nouvelles cernes étroites sur l’extérieur de la souche => la concurrence avec ses voisins est à nouveau importante; il lutte et ne pousse guère. Il était temps de le couper ?
Cernes d'arbre

Cernes d’arbre

En guise de moustaches, j’offre à l’un des enfants un lichen signe de la très bonne qualité de l’air auvergnat. Il ne le quittera plus.

Nous arrivons enfin à découvert sur la lande pseudo-alpine. Le temps d’expliquer le fonctionnement des jasseries et nous grimpons au point culminant de notre balade à 1409 m. Brrr… ne trainons pas et rejoignons l’orée de la forêt pour se mettre à l’abri du vent.

La société d’économie mixte locale de Prabouré a ouvert un restaurant au niveau de la station de ski de fond de Prabouré. C’est Philippe LACOUR Chef cuisinier de l’Hôtel Restaurant « Le Continental » qui nous y accueille autour d’une chaleureuse flambée et d’un chocolat chaud.

Encore une belle balade en Auvergne  !

 

Taggé , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *